Protection du Travailleur Isolé

Un travailleur est considéré comme isolé lorsqu’il est hors de vue ou de portée de voix d’autres personnes et sans possibilité de recours extérieur.

Conformément à la législation, il est du devoir de l’entreprise de sécuriser ses salariés :

La loi 91-1414, dont est issu l’article L.230-2 du code du travail, rappelle qu’il est au devoir de l’employer de mettre en oeuvre toutes mesures propres à garantir la santé et la sécurité des salariés.

L’article L4121-1 (anciennement L230-2) du code de travail dispose que l’employeur doit prendre et veiller à l’adaptation des mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : des actions de prévention des risques professionnels; des actions d’information et de formation; la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’article R4512-13 (anciennement R237-10) Décret 92-158 du 20 février 1992 du code du travail “Lorsque l’opération est réalisée de nuit ou dans un lieu isolé ou à un moment où l’activité de l’entreprise utilisatrice est interrompue, le chef de l’entreprise extérieure intéressé prend les mesures nécessaires pour qu’aucun travailleur ne travaille isolément en un point où il ne pourrait être secouru à bref délai en cas d’accident.”

Selon L’INR : les travailleurs isolés et accidents qui y sont dus touchent toutes les catégories socioprofessionnelles de la direction avec 2,8% aux conducteurs de machines avec 35,2%